Select Page

Mois : octobre 2014

Défendre la ligne Azur dans tous les établissements scolaires

 Retour sur une décision scandaleuse du Conseil d’état, suite à une campagne d’un lobby catholique,  et ses conséquences pour la lutte contre les LGBT-phobies. Mercredi 15 octobre 2014, le Conseil d’état a annulé une circulaire du Ministère de l’Education nationale diffusée le 4 janvier 2013 dans laquelle Vincent Peillon incitait les recteurRICEs à assurer la promotion de la Ligne Azur. Outil essentiel dans la prévention du suicide chez les jeunes LGBT, la ligne Azur est un service d’écoute pour celles et ceux qui s’interrogent sur leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre, ainsi que pour des jeunes LGBT confrontéEs à des discriminations ou des rejets. La décision fait suite à une requête de la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) en date de juillet 2013. Cette association mène un combat incessant contre les politiques progressistes concernant la sexualité à l’école. Elle est proche de la Manif pour tous. En septembre dernier, le rapporteur du Conseil d’état avait rendu des conclusions qui reprenaient l’essentiel de l’argumentaire de la CNAFC. La décision finale ne reprend que quelques éléments – ceux-là seuls importent, et non le reste véhiculé par les homophobes. Selon le Conseil d’état, le ministère aurait dû veiller à ce que le contenu du site respecte plusieurs principes : la neutralité du service public, la liberté de conscience et la nécessité d’adapter le contenu au public, notamment à son...

Lire la suite

Comme Zemmour, je veux que Laurent Ruquier m’invite à son émission

Je pourrai dire à Laurent Ruquier : « 9 habitantEs de France sur 10 sont en fait des bébés rroms de moins de trois mois, trans, gouines et voilées, reconnues handicapées à 80 % et, pour certaines d’entre elles, filles de fonctionnaires. » Laurent Ruquier roulera des yeux, dira « ouh là là, c’est pas bien ce que vous dites », me contredira,  ses invitéEs, la dernière star de cinéma, le chanteur sur le retour, les personnes en attente de gloire, feront savoir qu’ils et elles sont choquéEs, mais quelques semaines plus tard, Laurent Ruquier m’invitera. Et là, je dirai : « La juiverie internationale n’est acceptable que si elle est nationale. Dès lors, comment les fans de Woody Allen et du Talmud pourraient reprocher à Pétain d’avoir cherché à trier le bon grain au sein de leur propre confrérie ? » Laurent Ruquier roulera des yeux, dira « ouh là là, c’est un peu cash, quand même», ses invitéEs, la dernière star de téléréalité, le romancier primé, les personnes en attente de gloire, feront savoir qu’ils et elles sont choquéEs, mais quelques semaines plus tard, Laurent Ruquier m’invitera. Et là, je dirai : « il faudrait pendre chaque prof de l’Education nationale trop laxiste avec les tripes des jeunes racailles de banlieue islamistes et anti-France » Laurent Ruquier roulera des yeux, dira « vous posez les bonnes questions, mais donnez les mauvaises réponses», ses invitéEs, le dernier footballeur viré de son équipe pour...

Lire la suite

Un soutien de la « manif pour tous » compare l’homoparentalité à l’extermination d’ enfants juifs par les nazis

«  (…)ceux et celles qui sont capables de livrer un enfant à un « couple » homo – en vérité à une « paire » homosexuelle – sont aussi « collabos » que ceux qui livraient des Juifs à la Gestapo – d’ailleurs, pour le gamin cela se termine souvent aussi mal, voire pire… » Un sympathisant de la Manif pour tous. Voici le texte intégral du billet que cette personne a publié sur Facebook : « Les vrais Résistants, ce sont ceux qui le sont restés après la Guerre : les autres n’ont « résisté » que par calcul, parce qu’ils étaient assez malins pour savoir le profit matériel qu’ils tireraient de leurs faits d’armes – ou de ceux des autres… Ces imposteurs ont parfois baissé le masque : ceux et celles qui sont capables de livrer un enfant à un « couple » homo – en vérité à une « paire » homosexuelle – sont aussi « collabos » que ceux qui livraient des Juifs à la Gestapo – d’ailleurs, pour le gamin cela se termine souvent aussi mal, voire pire… Je dis qu’avoir « combattu » le nazisme allemand, pour soutenir ensuite le nazisme LGBT connu sous le nom de Gender, ce n’était pas « résister », et ce n’était « combattre » que par intérêt. Surtout quand on a sali la Femme en écrivant qu’ « une bonne mère est forcément un peu pédophile »… – parce qu’il y a un déféquat humain qui a écrit ça… ( Et à...

Lire la suite

STOP au genre à l’école : chiche ?

« Stop au genre à l’école » : c’est un des mots d’ordre des homophobes qui manifesteront dimanche 5 octobre 2014. Ne rions pas car l’heure est grave : le genre arrive et s’apprête à envahir, entre autre, l’école. Il faut stopper le genre à l’école. Prof de français en collège, je suis d’accord. C’est vrai, quoi, imaginez que le genre arrive à l’école : il faudrait respecter les accords masculin / féminin pour les déterminants, les noms ou les adjectifs ; et même pour les participes passés ! Vous vous imaginez, vous, respecter le genre et mettre au féminin un participe passé conjugué avec avoir si son COD placé avant le verbe est du même « genre » : « souviens-toi la promesse que je t’ai faite ». Quelle honte pour l’école de la République ! Depuis que le genre s’est introduit à l’école, on ne cesse de distinguer « le joliø » garçon de « la jolie » fille. Tout le monde sait pourtant qu’avant l’arrivée du genre à l’école, donc avant 2013, on parlait bien de « lu joliu garçon » et de « lu joliu fille ». Depuis un peu plus d’un an, le genre est venu tout perturber avec ses masculins et ses féminins, et ses accords à n’en plus finir. Oui, stop au genre à l’école.Il en va de l’avenir de la...

Lire la suite