Ce que Sarkozy aurait dit s’il était honnête et courageux

Si Nicolas Sarkozy était honnête et courageux, voici le discours qu’il aurait tenu devant ses pairEs homophobes de Sens commun : « Je souhaite être élu président pour échapper à la justice qui ne cesse d’accumuler les preuves contre moi. Mais vous reconnaîtrez que pour se présenter, c’est un programme un peu maigre. Je dois donc me constituer un discours. « Dans ce contexte, la majorité socialiste me met dans une très grande difficulté pour me positionner comme leur adversaire. En effet, François Hollande adhère de façon encore plus décomplexée à l’idéologie économique, sociale ou politique que j’ai soutenue quand j’étais chef de l’état ou ministre sous Chirac – et il rencontre bien moins de résistance que l’UMP pour parvenir à ses fins. « Plus de sans-papiErEs sont viréEs ; plus de services hospitaliers, de maternités, de lits d’hôpitaux, de centres IVG sont fermés ; les moyens à l’Éducation nationale, notamment l’éducation prioritaire, sont baissés, alors même que les journalistes relaient sans y voir de plus près le discours officiel d’une soi-disant augmentation ; toutes les promesses électorales sont piétinées ; les rroms sont encore plus stigmatisé-es qu’il ne l’était sous la droite ; des dizaines de milliards d’euros sont enlevés de la solidarité nationale, de la santé, de la culture, de l’éducation, des transports en commun, pour être donnés aux plus riches de ce pays, sans contrepartie ; les forces de l’ordre peuvent tuer un manifestant pacifiste sans...

Lire la suite