L’homophobie a une utilité pour l’homophobe : elle lui sert à se faire connaître, même au prix d’insultes, de dépréciation, qui contribuent à pourrir nos vies. Que serait Christine Boutin en dehors de ses croisades contre le PaCS, l’ouverture du mariage et les droits pour les homos et les trans ? Une inconnue, qui n’aurait rien fait de sa carrière politique. Marc-Yvan Teyssier, sombre élu du même parti que Boutin, cherche à sortir de l’ombre avec des provocations homophobes et sexistes. Accordez-lui la notoriété qu’il mérite en participant à ce jeu concours : inventez votre propre définition du néologisme teyssier.

Le principe est simple et a déjà été utilisé, par exemple pour ridiculiser Rick Santorum, responsable républicain américain particulièrement homophobe. Il s’agit de créer le néologisme teyssier, donc de lui trouver une définition.

ChacunE peut participer et proposer sur twitter une définition du néologisme « teyssier », qui peut être un verbe, un nom – du genre que vous voulez, un adjectif qualificatif, un adverbe ou encore une interjection ou une onomatopée. Si vous ne disposez pas de compte « Twitter », laissez votre proposition en commentaire de cet article et je le relaierai sur le réseau social. Votre contribution doit tenir dans un tweet, soit 140 caractères qui comprennent l’entrée « #teyssier ». Bien évidemment, plus votre définition imitera les codes du dictionnaires, plus elle sera crédible.

Un jury composé de mes multiples et diverses personnalités attribuera plusieurs prix, les lauréatEs se verront publier sur ce blog.

Date limite des contributions : lundi 29 décembre à 11 h 37 précise.

Exemples :

« #Teyssier : v.t (du lat. tehessere : flairer ) Renifler la couche d’un bébé pour savoir s’il/elle a fait ses besoins ».

« #Teyssier : n.f. (du haut-all. Teussier : strident) Nom donné au bruit que fait une craie crissant sur un tableau noir. Par extension : torture)».

 

Sassoferrato - Jungfrun i bön