Voici comment le député Jérôme Lambert (j’ai analysé mes récents échanges avec lui dans le billet précédent)  réagit quand on lui confirme que son opposition au mariage pour les couples de même sexe et aux droits des familles homoparentales fait de lui un homophobe :

 

Et voici ce qu’il répond quand on lui rappelle que rien dans le programme socialiste, pour lequel il a été élu avant de passer radical, ne justifie son opposition au mariage pour tous, ni son soutien au projet anti-démocratique de loi sur le renseignement, qui prévoit la surveillance de masse des citoyen-nes :

Traduction : « je ferai ce que je veux indépendamment de ce qui a été écrit dans ma campagne, et je vous insulterai si vous me demandez des comptes ».

Un grand moment de démocratie, en attendant les débats sur la loi liberticide, dont le député a révélé dans son post d’hier sur mon blog les objectifs réels : faire taire les voix démocratiques qui critiquent le pouvoir en place, les promesses non tenues et les responsables haineuxSEs.

Visuel de la Quadrature du Net

Visuel de la Quadrature du Net