La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

VendeurSEs de haine
Analyse des discours qui nous infériorisent
Non classé | 27.06.2015 - 02 h 20 | 1 COMMENTAIRES
Boutin et le paradoxe temporel

Tel est le tweet envoyé par Christine Boutin qui réagissait à la décision de la Cour suprême des États-Unis jugeant que le mariage de couples de même sexe était constitutionnel. Cette décision datant de 2015, alors que la loi française sur le mariage date de 2013, soit deux ans avant, on a du mal à comprendre l’homophobe catholique quand elle parle de suivisme français.

(suite…)

Actu | Associatif | 16.06.2015 - 14 h 13 | 0 COMMENTAIRES
« Et pourquoi pas salarier des animaux ? », s’exclama Brigitte Barèges

Étiquettes : , , ,

La maire « Républicains » de Montauban, soupçonnée notamment de détournement de fonds publics et d’usage d’emplois fictifs, a été mise en garde à vue. Les enquêteurs qui l’ont interrogée et perquisitionné ses bureaux ont enfin pu expliquer la violence des propos homophobes qu’elle avait tenus à l’Assemblée nationale au printemps 2011 à propos de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe : « et pourquoi pas des unions avec des animaux ?»

« Après avoir découvert des contrats d’embauche datés d’avril 2011, au nom de Bambi et de Babar, nous l’avons questionnée, nous explique Christina Gigliotti, commissaire-prisée à la Brigade des atteintes aux peluches, qui a interrogé l’édile. Elle est d’elle-même revenue sur ses propos dans l’hémicycle en mai 2011 pour prouver sa bonne foi. Consciente des tabous anti-peluches qui pèsent sur l’embauche des animaux dans la fonction publique, elle a voulu contre la loi, et dans le secret, proposer un contrat à Bambi et Babar, comme Noël Mamère avait marié deux hommes en 2004. A l’assemblée nationale, par solidarité des combats entre les droits des peluches et les droits des couples homos, elle a en fait voulu montrer qu’elle aussi voulait ouvrir un débat de société sur les discriminations anti-peluches en proposant ouvertement de salarier les animaux. Mais sa fourche a langué, et on a attribué à un simple lapsus [« salarier » au lieu de « marier », NDLR] une portée homophobe !»

Voilà qui devrait faire taire les associations d’invertiEs qui avaient hurlé à l’époque. Pour la Brigade des atteintes aux peluches, « l’édile assume son geste, et veut en faire un combat politique. Ce geste est légalement condamnable, mais son évaluation politique et morale revient à la société. Cela exonère en tout cas l’intéressée de toute accusation d’homophobie ». Pas sûr que sa famille politique soutienne la maire de Montauban pour autant. Dans un communiqué commun, Laurent Wauquiez et Eric Ciotti se sont scandalisés : « Elle n’a pas embauché Peppa Pig, cédant ainsi au communautarisme musulman qui détruit les fondations de la République ».

Claude Guéant et Jérôme Cahuzac ont appelé au respect de la présomption d’innocence.

Actu | Associatif | 15.06.2015 - 20 h 27 | 2 COMMENTAIRES
Un enfant de deux ans peut diriger la MDPH du Lot

Étiquettes : , ,

Un enfant de deux ans peut diriger la MDPH du Lot. Sa directrice actuelle, elle, peut revoir ses cours de droit et prendre un peu de temps pour interroger son éthique. (suite…)

Actu | Associatif | 14.06.2015 - 16 h 56 | 6 COMMENTAIRES
Anne Lorne : « Mon mandat est de détourner l’attention des problèmes judiciaires de l’UMP »

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Voici l’interview sans concession qu’un jour, peut-être, Anne Lorne (La Manif pour Tous, Sens commun, récemment nommée secrétaire nationale des « Républicains » en charge de la petite enfance) donnera à Eugénie Bastié (Causeur, Figarovox). Une exclusivité piquée par anticipation au Gorafi. (suite…)

Publicité