Tel est le tweet envoyé par Christine Boutin qui réagissait à la décision de la Cour suprême des États-Unis jugeant que le mariage de couples de même sexe était constitutionnel. Cette décision datant de 2015, alors que la loi française sur le mariage date de 2013, soit deux ans avant, on a du mal à comprendre l’homophobe catholique quand elle parle de suivisme français.

Je ne vois que deux hypothèses d’explication :

– Christine Boutin est une grande physicienne. Son travail de fond, inconnu, sur la superposition des états quantiques et la théorie des cordes, l’ont amenée à découvrir que les parlementaires françaisEs qui ont voté l’ouverture du mariage aux couples de même sexe étaient influencéEs par les juges US qui statuaient sur la même question légale deux ans plus tard. Ce rapport de causalité heurterait le sens commun, et ce serait tout à l’honneur de Christine Boutin d’avoir risqué de passer pour une conne en présentant cette nouvelle réalité physique.

– Christine Boutin est une membre secrète et influente de l’OuLiPo, ce groupe littéraire qui a entre autre théorisé le plagiat par anticipation. Dès lors, fidèle de Queneau, Perec ou Roubaud, elle a émit l’hypothèse que les parlementaires françaisEs ont copié par anticipation les juges de la Cour suprême étatsunienne. Après tout, Pierre Bayard – pas oulipien – a bien montré que Voltaire avait copié Conan Doyle !

Une heure après ce tweet, Christine Boutin lançait ce SOS :

Les grandEs génies sont incomprisEs.