La Figaro et le sida : lettre ouverte à Yves Thréard

Monsieur, Vous avez comparé ce matin les noms révélés par vos collègues à l’occasion du scandale des Panama Papers à un listing de personnes ayant le sida. Vous avez depuis confessé vos regrets – il est vrai peu spontanément, sous la pression du scandale que vos propos ont justement suscités. Mais vous n’avez présenté aucune excuse. Vous rejoignez celles et ceux pour qui le VIH, et son stade le plus grave, ne sont que des métaphores, dont l’usage peut se passer du moindre égard pour les personnes visées. Louis Pauwels parlait de « sida mental » à propos des jeunes manifestant-es...

Lire la suite