La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

VendeurSEs de haine
Analyse des discours qui nous infériorisent
Dernier Billet
Actu | 15.03.2017 - 16 h 29 | 0 COMMENTAIRES
Quand Samuel Lafont accusait Fillon de favoriser l’islamisme
Étiquettes : , , , , ,

Le petit vendeur de haine raciste, sexiste et LGBT-phobe, Samuel Lafont, qui comparait les homos à des chiens, a logiquement été recruté par l’équipe de campagne de François Fillon. Celui-ci est-il au courant du jugement politique sévère que portait sur lui l’intéressé fin mai 2014 ?

Recruté alors qu’il avait notamment écrit un tweet dans lequel il assimilait le mariage entre hommes ou femmes à un mariage avec un chien (voir l’article de Yagg à ce lien) ou encore des manifestant-es pro-égalité à des rats (voir l’article de l’Express à ce lien), Samuel Lafont serait sous contrôle des responsables LR. C’est du moins ce qu’affirme le coach de cette équipe de campagne, Pierre Danon, à l’Express. Il promet de « réagir rapidement » si les tweets de Samuel Lafont sont jugés « incompatibles » avec son engagement auprès de François Fillon.

On ne s’étonnera pas qu’un candidat homophobe, raciste et sexiste, et dont l’équipe de campagne vient de faire son coming-out antisémite (voir à ce lien), recrute un homophobe, raciste et sexiste. Il semble donc assez inutile de ressortir les tweets haineux de Samuel Lafont, à moins de vouloir simplement rappeler à quel point le racisme, les LGBTQI-phobies, le sexisme sont compatibles avec François Fillon, le candidat de la Manif pour tous, le candidat de l’emploi fictif, du sentiment d’impunité, des privilèges et des nanti-es (voir mon analyse à ce lien). A ce sujet, Pierre Danon n’a pas de souci à se faire.

On rappellera simplement qu’au-delà du Mariage pour tous, Lafont affiche une obsession certaine pour les rroms :

Il est totalement raccord avec François Fillon dans sa quête pour l’impunité de certain-es (les homophobes, par exemple), et pour appeler la police et/ou la justice à ne pas faire son travail face à une partie seulement de la population, les privilégié-es qu’il désigne lui-même. Il trouvait anormal que les CRS aient pour instruction de réprimer les manifestations non autorisées et violentes de la Manif pour tous :

Il trouve normal qu’un homophobe expose le public de Roland Garros à des risques :

Mais en même temps, hein :

Pour illustrer ses LGBTQI-phobies, on rappellera simplement qu’il a tweeté 17 fois le 11 mai 2014 à propos de l’Eurovision et de Conchita Wurst, qu’il qualifie de « travesti ». On espère qu’il a pu parler à quelqu’un de cette obsession et de ce qu’elle disait sur lui :

 

Samuel Lafont cautionne bien évidemment le sexisme au nom de la lutte contre le djendeur :

Mais l’affichage de cette haine ne menace en rien Lafont puisqu’elle est plus que compatible avec les valeurs du candidat de la Manif pour tous. Que Lafont ait écrit toutes ces horreurs n’a pas empêché Danon de le recruter.

On se demande par contre ce que pensent Danon et Fillon de ce tweet-là :

A la faveur d’un débat sur l’orientation politque de l’UMP, Lafont accusait bel et bien Fillon de favoriser le prosélytisme islamiste.  Que Lafont, en bonne girouette carriériste, soutienne aujourd’hui le candidat du vol, de la fraude, des emplois fictifs et de la corruption, est en fait peu étonnant quand on sait à quel point la haine homophobe et le statut de nanti privilégié sont liés (voir à ce lien). Mais on est quand même curieux de savoir ce que Fillon pense de ce tweet, lui qui accorde maintenant sa confiance à une nouvelle recrue, en charge des réseaux sociaux (au fait, Lafont était sur le coup de la caricature antisémite?), recrue qui pense et qui a écrit que l’ancien premier ministre n’était pas assez islamophobe (rires) et favorisait  le « prosélytisme islamiste » – autant dire le « djihadisme » et pourquoi pas le terrorisme. Un commentaire ?

Photo du profil de jeromemartin
Publié par
Ancien militant d' Act Up-Paris, j'analyse dans trois blogs différents les discours de haine qui nous infériorisent, les enjeux de la lutte contre le sida et notamment des PrEP.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (0)
Quand Samuel Lafont accusait Fillon de favoriser l’islamisme

ajouteZ VOTRE réaction
Publicité