Select Page

Mois : mai 2017

Les discours de haine de la Licra

La LICRA n’est pas seulement cette structure qui pense avoir déposé un brevet sur l’antiracisme et harcèle les militant-es qui auraient une vision différente de la sienne. C’est aussi une organisation qui laisse impunis les propos transphobes et sexistes de son président ou de ses membres, et s’en prend aux victimes d’un scandale sanitaire. Quelle crédibilité pense-t-elle encore avoir ? Février 2016. Dans un livre, Bernard-Henri Lévy présente Laurent Fabius comme la victime d’un complot antisémite. Il fait référence au procès de l’ancien premier ministre dans le cadre des plaintes du scandale dit du sang contaminé (j’en avais parlé dans...

Lire la suite

Si les fans d’Hanouna veulent défendre la liberté d’expression…

« On ne peut plus rien dire avec vous ! » ; « et la liberté d’expression, alors ? » : les défenseurs d’Hanouna sont très prolixes quand il s’agit d’invoquer une liberté d’expression justifiant, « humour » à l’appui, l’homophobie, le sexisme, le racisme. Mais on ne les entend pas quand le patron d’Hanouna, Vincent Bolloré, au cœur du système dont TPMP n’est qu’un rouage, censure les Guignols, la rédaction de Feu I Télé et intimide les journalistes qui enquêtent sur lui. Le 19 mai, sur le plateau de TPMP, Castaldi défend Hanouna en regrettant qu’on ne puisse « plus rien dire, plus faire une blague ». Les fans de...

Lire la suite

Edouard Philippe – L’entourage homophobe et réac d’Emmanuel Macron (2)

Ce n’est pas le travail parlementaire, proche du néant, que récompense Emmanuel Macron en nommant Edouard Philippe. C’est quoi, alors ? La grande braderie des droits des homos ? La rhétorique légitimant les inégalités et rendant respectable le discours de la Manif pour tous ? Comme en témoigne sa page du site « Nos députés » (voir à ce lien), le bilan du travail parlementaire d’Edouard Philippe est affligeant. Le graphique ci-dessus le résume : Si le nouveau Premier ministre est dans la moyenne avec 113 semaines d’activité (sur 47 mois, tout de même), il est à la traine en matière de présence...

Lire la suite

L’entourage homophobe et réac de Macron (1) : Gérard Collomb

L’équipe de campagne et les soutiens d’Emmanuel Macron comptaient un nombre conséquent d’adversaires des droits des personnes LGBTI et de l’égalité. Cela explique-t-il les lacunes et la timidité globale du « programme » d’En Marche en la matière ? Petite revue de ces réac. On commence par le maire de Lyon, ses cautions à l’homophobie et ses entraves à la lutte contre le sida. L’entourage de Macron compte des personnes qui ont tenu des positions ouvertement homophobes et hostiles à l’égalité. Si certain-es d’entre elles et eux ont revu depuis leur position, c’est au prix de circonvolutions et de coups de force...

Lire la suite

Valls, le meilleur allié du FN

Déchéance de nationalité, dévoiement de la laïcité contre les musulman-es, refus d’accorder aux LGBTI l’égalité des droits, expulsion massive de sans-papiers, racisme anti-rrom décomplexé : Valls a ouvert toutes les vannes du racisme, du sexisme et de l’homophobie, et s’avère pour le deuxième tour l’allié le plus sûr de Marine Le Pen. Qui a demandé le 8 juin 2009 que l’on mette « quelques Blancs, quelques whites, quelques blancos en plus ? » Ce n’est pas un-e dignitaire du FN, mais un membre du PS : Manuel Valls. Qui a défendu la déchéance de nationalité lors de l’hiver 2015-2016 ? Le FN, bien sûr, puisqu’il...

Lire la suite